Paul ARIES - Site Officiel

16 juin 2012

Un site pour inviter à l’insurrection des existences

 

 Le blog des "sans-dents" (Hollande) et de "ceux qui ne sont rien" (Macron)

Retrouvez chaque jour Paul Ariès sur Twitter @paularies7

 

Paul Ariès, docteur en science politique, sociologue, spécialiste de l'économie-gestion de l'alimentation et de la restauration, Prix littéraire de l'Académie nationale de cuisine, ancien membre du Centre de Politologie Historique (CNRS), de l'Associtaion de recherche pour l'existence et la santé (Université Lyon II/Lyon III), du Groupe de recherches en épistémologie politique et juridique, du Groupe d'études sur les images fixes (GEIF), ancien responsable du Conservatoire de la Mémoire Militante (C2M), archives déposées au Archives Départementales du Rhône et de la Métropole de Lyon, du Centre Contre les Manipulations Mentales (CCMM), Mission Interministérielle de lutte contre les sectes (MILS), auteur d'une quarantaine d'ouvrages, direction d'une dizaine d'ouvrages, ancien collaborateur du Monde Diplomatique, Encyclopedia Universalis, etc.

Paul Ariès est depuis 2014 Délégué général de l'Observatoire International de la Gratuité (OIG).

Il a dirigé les revues L'immondialisation (2004) et Le Sarkophage (2007-2012).  

Retrouvez Paul Ariès chaque trimestre dans Les Zindigné(e)s, 

la revue des Objecteurs de croissance amoureux du bien vivre.

Résultat de recherche d'images pour "Les Zindigné(e)s"

Suivez les conférences de Paul Ariès sur l'histoire politique de l'alimentation, la gratuité du service public, l'agression publicitaire, la critique du sport, l'objection de croissance et le Bien vivre, etc.  

 

NEWS : Signez l'appel à la convergence antiproductiviste sur Médiapart

Plus de 3000 signataires en une semaine !

 

Appel : bientôt il sera trop tard… Que faire à court et long terme ?


En novembre, suite à la publication de l'alerte "Demain il sera trop tard" de 15000 scientifiques, s'engage une discussion entre décroissant-e-s. Il est alors décidé de lancer un appel à la convergence des forces écologiques et altermondialistes. Cet appel est très vite signé par une centaine de personnalités diverses et variées. Nous vous invitons à le découvrir et le signer.

Veuillez trouver ici le texte des initiateurs de l’appel sur le site de Mediapart :
Pourquoi cet appel, pourquoi son succès ?


Nous avons entendu l’appel de plus de 15000 scientifiques de 184 pays paru le 13 novembre 2017 dans lequel ils tirent la sonnette d’alarme sur l’état désastreux de notre planète. Nous avons compris qu’il s’agit de la dernière mise en garde, car si nous ne prenons pas les mesures adaptées « bientôt il sera trop tard ».

Nous, écologistes, altermondialistes, objecteurs de croissance, décroissants, souhaitons tirer les conséquences pratiques de cet appel, puisqu’il est bientôt « trop tard », c’est maintenant qu’il faut agir. Personne n’a aujourd’hui de réponses toutes faites mais nous savons que nous devons changer de paradigme dominant. L’issue n’est pas du côté de l’austérité et de la croissance mais plutôt d’une rupture avec le productivisme, l’extractivisme, la foi béate dans la techno-science, l’autoritarisme, le capitalisme.

Nous devons changer nos modes de production et d’existence, car ils sont à l’origine de la situation actuelle, et l’effondrement des ressources pourrait nous conduire à la barbarie. Mais nous ne partons pas de rien, nous savons que des alternatives existent déjà à l’échelle mondiale, qu’il faut faire converger ; nous savons aussi que le rêve des 99 % n’est pas d’imiter les 1 % contrairement à ce que voudraient faire croire les dominants.

Nous devons changer nos modes de production et d’existence mais nous savons que demain devra être mieux qu’aujourd’hui tout en divisant immédiatement par trois nos émissions de CO2 et en préservant les écosystèmes. Nous ne croyons plus aux lendemains qui chantent parce que nous voulons chanter au présent. La planète est suffisamment riche pour permettre à dix milliards d’humains de vivre bien si nous en préservons la biodiversité et savons vivre en harmonie avec les autres espèces.

Nos combats d’aujourd’hui doivent nous rapprocher de la société de demain.

Si le réchauffement climatique n’est pas endigué drastiquement, cela va provoquer des sécheresses massives et des famines mondiales. Pour que l’humanité ne disparaisse pas comme une entreprise en faillite, nous vous invitons à signer et à faire signer cet appel afin de prendre date en disant que la solution à moyen et long terme est du côté d’une société de la gratuité, émancipée de la contrainte du « toujours plus » de richesses économiques et de pouvoir sur les autres humains, les autres vivants et la planète.

Pour que l’humanité ne disparaisse pas comme une entreprise en faillite, nous vous invitons à signer et à faire signer cet appel afin d’exiger, dès maintenant, la fin des Grands Projets Inutiles imposés (de l’aéroport NDDL à Europacity en passant par le Grand Prix de France de F1), une réduction drastique du temps de travail (travailler moins pour travailler tous mieux), la généralisation des communs et de la gratuité (des transports en commun, des cantines scolaires, des services culturels et funéraires), une réduction drastique des inégalités de revenus et de patrimoine, un élargissement de la démocratie pour aller vers plus d’autonomie et de responsabilisation des peuples.

Tout doit être repensé dans le cadre de la critique de la croissance car la décroissance que nous soutenons ce n’est pas faire la même chose en moins, ce n’est pas l’éloge du sacrifice, c’est déjà construire une écologie des revenus avec un minimum et un maximum décents et revenir à des taux de prélèvement sur la nature supportables, c’est offrir un avenir dans un monde qui n’en offre plus.

Nous, écologistes, altermondialistes, décroissants, objecteurs de croissance amoureux du bien-vivre, appelons à une démarche commune pour construire un projet de transition vers une société d’a-croissance, juste et démocratique. Nous devrons pour cela dire notre volonté de nous rapprocher, afin de créer un mouvement d’idées riche de sa diversité, de mettre en réseau nos compétences et alternatives, de prendre des initiatives, d’initier des résistances, et de préparer des convergences avec tous ceux et toutes celles qui s’opposent à la barbarie qui vient.

Le collectif de décroissant-e-s à l'initiative de l'appel
Paul Ariès, Vincent Bruyère, Thierry Brugvin, Vincent Liegey, Stéphane Madelaine, Jean-Luc Pasquinet, Anne-Isabelle Veillot, Christophe Ondet, Michel Simonin, Christian Sunt

 

NEWS : janvier 2018 Communiqué du Comité anti-Dakar

 

Le Dakar, la poursuite du colonialisme par d'autres moyens

Les idolâtres du Dakar savent-ils qu'existe un fil rouge entre les premiers circuits coloniaux du XIXe siècle et ce rallye de la honte symbole de tous les conflits ? L'aventurier (sic) au volant de sa voiture, de sa moto ou de son camion sait-il que ses lointains prédécesseurs soutenaient eux aussi " apporter la civilisation " aux barbares ?

https://www.politis.fr

2 février 2018 : Paul Ariès invité de WE demain
https://www.wedemain.fr/Paul-Aries-La-transition-ecologique-ne-viendra-pas-des-1-les-plus-riches-mais-des-99_a3163.html

 

Paul Ariès invité de la Radio Quebécoise et de la Radio-Télévison Suisse 

en compagnie de Josef Zisyadis, directeur de la semaine du goût et co-président de Slow-food suisse

et de l'ambassadeur de la Suisse auprès de la FAO

 

Audio: Alimentation et environnement: un plat de résistance?

Comment nourrir demain jusquʹà 10 milliards de terriens sans détruire les écosystèmes tout en sʹadaptant aux changements climatiques? Tel est le défi majeur du XXle siècle! Alors que débutera en Suisse le 14 septembre "La semaine du goût" et à 15 jours de la votation populaire sur la sécurité alimentaire, "Prise de Terre" consacre toute lʹémission aux enjeux environnementaux et sociaux liés à lʹalimentation et aux modes de production de demain.

https://www.rts.ch

 

 

 

De nouveau disponible après retirage...

Une histoire politique de la table (Max Milo), 443 pages 

 

 Résultat de recherche d'images pour "une histoire politique de l'alimentation"

 

PAUL ARIES ANIME UN ATELIER INSOUMIS DE PLANIFICATION ECOLOGIQUE

 

Une histoire politique de l'alimentation 

 

 

 

En librairie le 5 septembre 2017

 

Les rêves de la jeune Russie des soviets

 

Une histoire antiproductiviste de l'USS

(22 euros, 400 pages, éditions le Bord de l'eau )

 Préface de Pierre Zarka ancien directeur du quotidien L'humanité

 

DE QUOI L’URSS FUT LE NOM ? En renvoyant dos à dos les analyses de droite comme de gauche, « antitotalitariennes » ou nostalgiques d’une tragédie stalinienne qui n’a pas seulement tué des millions d’humains mais jusqu’à l’idée de communisme, Paul Ariès montre que ce qu’on nomme le stalinisme fut l’antithèse du communisme ce qu’avaient pressenti beaucoup de bolcheviks dès Octobre. Et pourtant... Au cœur même de la tourmente, les meilleurs esprits avaient imaginé un nouveau mode de vie dans tous les domaines de l’existence. Comme si la famine qui dé- cimait la population ne pouvait pas empêcher de dé- battre de démocratie, de design, de sexualité, de pé- dagogie, de culture, d’éducation. La jeune Russie des Soviets fut le pays le plus avancé en matière d’écologie et de conservation de la nature, qu’elle fut le pays où l’on envisagea le plus sérieusement du monde la disparition des grandes villes. L’objectif de Lénine n’était pas de construire le socialisme, et encore moins le communisme, mais de réaliser ce qu’il nommait le « capitalisme d’État », dont le modèle fut d’abord l’économie de guerre allemande, puis le taylorisme, le fordisme et le behaviorisme nord-américains. La tragédie russe a commencé sur le terrain économique avec la volonté de produire toujours plus, à la façon des grandes firmes capitalistes, avec l’invention d’un modèle de management fondé directement sur la terreur. 

 

Résultat de recherche d'images pour "revolution russe"

 

 

La jeune Russie soviétique était écologiste... puis Staline vint

La jeune Russie des soviets fut, entre 1917 et 1927, le pays du monde le plus avancé en matière d'écologie et de protection de la nature, assure l'auteur de cette tribune. Avant que les purges staliniennes ne frappent les écologistes et n'impose l'idéologie productiviste.

https://reporterre.net

 

Objection de croissance, bien vivre et gratuité

(conférence Luxembourg avec ATTAC)

Si les riches détruisent la planète... les pauvres peuvent la sauver !

 

 

 

 

 

Une histoire politique de l'alimentation 

 

 

Menu du livre

Amuse-bouches
Premier service : les tables préhistoriques
Deuxième service : la table mésopotamienne
Troisième service : la table égyptienne
Quatrième service : la table grecque
Cinquième service : la table romaine
Sixième service : la table gauloise
Septième service : la table mérovingienne
Huitième service : la table carolingienne
Neuvième service : la table clérico-féodale
Dixième service : la table de la monarchie absolue
Onzième service : la table républicaine
Douzième service : la table bourgeoise
Treizième service : les tables industrielles
Sortie de table : les utopies alimentaires

 

 

 

 

 

Le livre pour ne pas croire en rond... 
"La face cachée du pape François" (Max Milo)
http://lesdessousdupape.canalblog.com/
Politis du 2 juin parle du livre de Paul Aries

   

 

 

           

        Lyon-Capitale et TLM parle du livre de Paul Ariès

 

 


  

 

 

En finir avec la centralité du travail

 

 

 

 

  Scientologie / les méthodes : Un vieux combat toujours actuel

 

 

  

 

Paul Ariès invité de la Radio-Suisse Romande août 2015

La décroissance qu'est-ce que c'est ?

 

 

 

 

 

Paul Ariès "grand témoin" au procès de Millau

 

 

Pourquoi le film collectif "La possibilité d'être un humain ?"

 




 

 

Paul Ariès invité de l"émission "Jusqu'à la lune et retour" d'Aline Pailler

 

 

 

Un nouveau pacte des droits sociaux : sur la gratuité des services publics

Paul Aries sur France culture

 

Paul Ariès en débat avec Peter Ainsworth, ancien Ministre britannique de l'écologie

 


Décroissance: mirage ou alternative crédible? par liberation

 

Ralentir ? Débat entre Paul Ariès et Martine Billard

 


Forum Îl-de-France 2030 à Bobigny : Ralentir ? par RegionIledefrance 

 

 

Projet de loi portant création de la gratuité des services publics

 

 

 

 

 

 

Posté par paularies à 18:42 - - Permalien [#]